Festival Alimenterre 2017

Le festival Alimenterre au pays de Montluçon

Alors que se déroulent à l'écart des citoyens, les Etats Généraux de l'Alimentation, le festival Alimenterre invite les citoyens et les consommateurs à reprendre en main la question alimentaire et agricole. 
Cette année, l'Amap des Courgettes s'est associée au Bancal de Saint-Eloy-les-Mines et à Regard Vagabond de Néris-les Bains pour organiser le Festival Alimenterre pour la 4e fois à Montluçon. 
II y aura donc 4 soirées dans 4 lieux : 
Vivre dignement de sa terre - Jeu. 16/11 à 19h - Petite salle des fêtes, Le Quartier par les Compagnons de l’Initiative Locale et d’Entraide, avec le soutien de la commune du Quartier. 
Hold up sur la banane, Ven. 17/11 à 20h30 – Halle Rolin, Néris par Regard vagabond et l'Office de tourisme de Néris.
Soirée Terre et Liberté avec 2 films : Land Grabing et Vivre dignement de sa terre - Mer. 22/11 à 20h30 – Salle Saint-Jean, Montluçon par l'AMAP.
Cousin comme cochon, Mar. 28/11 à 19h30 - Médiathèque, Saint-Eloy-les-mines par le Bancal.

Vous trouverez ci-dessous la présentation de ce festival international, les soirées proposées au Quartier et à Montluçon, Saint-Eloy-les-Mines et Néris-les Bains avec les thèmes, les films, les bandes annonces, les internants.​

Le festival Alimenterre, un festival international décentralisé

Fin 2007, le Festival de films ALIMENTERRE a vu le jour dans un cinéma parisien. Depuis, grâce à la formidable mobilisation du réseau ALIMENTERRE, il a pris une belle envergure.
En 2015, près de 1200 projections-débats ont été organisées en France et à l'étranger, c'est-à-dire en Europe, en Afrique et au Canada. Plus de 55 000 spectateurs y ont participé. Le Festival de films est aujourd’hui la principale activité de la campagne ALIMENTERRE.
Le Festival de films ALIMENTERRE veut :
- informer de façon objective un public large sur les différents enjeux permettant ou non un accès à une alimentation saine et suffisante pour tous ;
- inciter à une réappropriation de la question alimentaire par les citoyens, en reconsidérant ainsi le travail des agriculteurs ;
- proposer des pistes d'action concrètes pour soutenir un modèle agricole plus équitable, et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes ;
- sensibiliser les futurs professionnels agricoles sur les impacts des modèles agricoles choisis ;
- provoquer des débats participatifs, ouverts voire contradictoires entre tous types d’acteurs sur les questions agricoles et alimentaires.

En France, le festival est organisé par le CFSI et le réseau Alimenterre dont l'Association Anis Etoilé est le relais auvergnat.
En cliquant sur l'affiche vous vous retrouverez sur le site du Festival international et découvrirez la bande annonce de l'édition 2017.

Vivre dignement de sa terre - Jeu. 16/11 à 19h – Petite salle des fêtes, Le Quartier

Un film :
Vivre dignement de sa terre

Un court-métrage de K.Diallo et Ch.Leroy.

Vivre dignement de sa terre montre qu' un accès à la terre permet de se nourrir bien sûr mais aussi de redevenir libre, d'agir, de faire des choix et de changer son monde. Autour de la naissance d’une filière saine et durable au Sénégal, ce film nous fait rencontrer, entendre et vivre avec des productrices et producteurs engagés.  Vivre dignement de sa terre redevient possible....

​Cliquez sur la photo pour accéder à la bande annonce.

Hold up sur la banane - Ven. 17/11 à 20h30 – Halle Rolin, Néris.

Un film : Hold up sur la banane
Un film de François Cardona

La banane est un enjeu agricole et alimentaire mondiale. Fruit tropical le plus consommé au monde (900 milliards de bananes de bananes sont consommés chaque année), la banane fait vivre ou survivre des millions de personnes. 
Sa rentabilité est telle qu'elle s'est transformée en placement financier à très haut rendement, totalement déconnectée de la réalité des plantations mais qui impacte les conditions de travail proches de l'esclavage, l'usage massif de pesticides toxiques.  
Une grande enquête sur les coulisses d'une guerre commerciale impitoyable entre multinationales au détriment des consommateurs et des producteurs. En final, comment choisir en citoyen responsable : banane dollar, banane française de Guadeloupe ou bananes bios-équitables? 
​Cliquez sur la photo pour accéder à la bande annonce.

Terre et Liberté - Mer. 22/11 à 20h30 – Salle Saint-Jean, Montluçon

Une soirée thématique avec 2 films :
Land Grabing
Un film de Kurt Langbein.
Vivre dignement de sa terre

Un court-métrage de K.Diallo et Ch.Leroy.

"Terre et liberté", ce cri de lutte de la guerre d'Espagne est le motif de toutes les révolutions dans l'histoire. En effet, dans des sociétés agricoles, celui qui est libre de sa terre est libre tout court. 
C'est cette question que les deux films de cette soirée abordent.

Land Grabing enquête sur le problème majeur de l'agriculture et de l'alimentation mondiales : l'accaparement des terres. Aujourd’hui, les terres arables sont devenues rares et précieuses. De plus en plus d’investisseurs cherchent à exploiter des terres pour produire des biocarburants, des céréales à exporter. La terre est devenue un investissement financier à part entière. Ce documentaire, réalisé par Kurt Langbein, illustre l’impact de divers projets d’agrobusiness qui accaparent les terres nourricières des populations locales, aussi bien en Afrique et en Asie qu’en Europe, et notamment en Roumanie.

Vivre dignement de sa terre montre qu'au contraire un accès à la terre permet de se nourrir bien sûr mais aussi de redevenir libre, d'agir, de faire des choix et de changer son monde. Autour de la naissance d’une filière saine et durable au Sénégal, ce film nous fait rencontrer, entendre et vivre avec des productrices et producteurs engagés.  Vivre dignement de sa terre redevient possible....

​Cliquez sur la photo pour accéder à la bande annonce de Land grabing et ici pour le 2e film.

Cousin comme cochon - Mar. 28/11 à 19h30 - Médiathèque, Saint-Eloy-les-mines

Un film : Cousin comme cochon
Un film de Mathurin Peschet

Copain comme cochon, cousin comme cochon. C'est là tout l'ambiguité dans la relation de l'homme au cochon. Tour à tour choyé, sacré, rejeté, rationalisé, ce mammifère omnivore renvoie l'homme à ses propres travers depuis des millénaires.
Mais aujourd'hui le cochon ce sont aussi les élevages industriels. La Bretagne, c’est la terre du cochon par excellence. Cette région de 3 millions d'habitants produit près de 14 millions de porcs par an. Malgré cette profusion, les cochons sont devenus quasiment invisibles. Ils ont pourtant bien des choses à nous raconter.
Des élevages industriels à la zootechnie en passant par les contes de notre enfance ou la crise porcine, Cousin comme cochon suit la quête d’un Breton dans l’univers singulier de cet animal si proche de nous. 
Une enquête sensible sur le cochon, sa proximité et son histoire commune avec l'homme et qui donne à réfléchir intelligemment sur le traitement des animaux d’élevage, aux différentes alternatives qui s’offrent aux producteurs et permet d’ouvrir le débat sur l’importance d’avancer vers un système alimentaire durable et responsable.

​Cliquez sur la photo pour accéder à la bande annonce.

Pratique

Sur le plan ci-contre vous trouverez la localisation des 3 soirées :

​Jeu. 16/11 À 19h – Petite Salle Des Fêtes, Le Quartier

Ven. 17/11 À 20h30 – Halle Rolin, Place du 8 mai 1945, Néris

Mer. 22/11 À 20h30 – 2 route de Villebret, 03100 Montluçon : Salle Saint-Jean, au dessus de Patapain

Mar. 28/11 À 19h30 - Médiathèque, Carreau Saint Joseph, Saint-Eloy-les-mines
© Copyright SiteName. Tous droits réservés.